Retour sur la genèse de la Première guerre Mondiale en France.

Il y a plus de 103 ans, se terminait une guerre d’une intensité et d’une échelle encore jamais vues. Une guerre ayant impliqué plus de 60 000 000 de soldats à travers le monde. Voici le résumé des origines, du déroulement, et des conséquences de la Première Guerre Mondiale

Le contexte. 

Pour bien comprendre les origines de ce premier conflit mondial, on commence en 1871, à la sortie de la guerre franco-allemande qui opposa l’Empire français à la confédération de l’Allemagne du Nord, alliées aux États allemands du Sud. Au bout de 6 mois de combat, la France est défaite et les vainqueurs s’unissent pour former l’Empire allemand. L’Alsace et la Moselle sont annexées au nouvel empire, créant des frustrations côté français. 

Des alliances. 

Dans les années qui suivent, l’Allemagne va rapidement rattraper son retard dans l’industrie et l’économie. Le pays nous alors des alliances, d’abord avec l’empire austro-hongrois, puis avec l’Italie, frustrée par la colonisation française de la Tunisie. Les trois forment alors la Triplice, ou la Triple alliance. L’Allemagne est désormais une grande puissance et profite de son statut pour entamer la colonisations de territoires africains. De son côté, la France s’allie avec l’Empire russe et signe un pacte secret de non agression avec l’Italie., lui évitant ainsi un second front en cas de guerre. L’Empire britannique craint la montée en puissance de l’armée allemande, et plus particulièrement de sa flotte militaire. Le pays sort alors de son isolement pour se rapprocher de la France, puis de la Russie. Ensemble, ils forment la Triple-Entente. Dans les Balkans, l’Empire austro-hongrois annexe la Bosnie-Herzégovine, se qui va à l’encontre du rêve de la Serbie voisine qui est d’unir les peuples slaves du Sud. Ce projet plaît à la Russie, qui se rapproche diplomatiquement du pays. Le 29 juin 1914, à Sarajevo, un jeune nationaliste serbe de Bosnie, assassine l’héritier du trône d’Autriche et sa femme. L’Autriche-Hongrie accuse la Serbie d’avoir organisé l’attentat, et malgré les menaces russes, lui déclare la guerre le mois suivant. En quelques jours, le conflit s’étend entre les pays de la Triple-Entente et de la Triple alliance. Seule l’Italie reste neutre pour le moment. 

Le plan Schlieffen.

Le plan allemand est de prendre de vitesse l’armée française qui est concentrée à l’Est, en la contournant par le Nord. Pour y arriver, l’Allemagne viole la neutralité du Luxembourg et de la Belgique. Les armées françaises, britanniques et belges sont contraintes de battre en retraite. Craignant la prise de Paris, le gouvernement français fuit la capitale pour s’installer à Bordeaux. Mais l’armée allemande se détourne de la ville pour continuer l’encerclement de l’armée française. Ils sont alors attaquées sur le flan par l’armée de Paris, qui les oblige à se retrancher plus au Nord, marquant ainsi l’échec du plan Schlieffen. 

La course à la mer. 

Le nouvel objectif allemand est d’atteindre les ports stratégiques de Calais, Dunkerque et Boulogne sur mer, pour couper le s ravitaillements britanniques. L’armée belge est en infériorité et ne peut résister à l’avancée allemande. Dans la plaine de l’Yser, le choix est alors fait d’ouvrir les vannes es écluses afin d’inonder les polders. L’armée allemande est stoppée nette, ce qui laisse le temps aux alliés de s’organiser et d’installer des tranchées. Celles-co feront 700 km de long, depuis la mer du Nord jusqu’en Suisse, figeant la ligne de front.

Le front de l’Est.

Le front étant stabilisé à l’Ouest, l’Allemagne renvoie ses troupes en renfort à l’Est pour contrer l’offensive russe qui met l’Autriche-Hongrie en difficulté. Autre rival de l’Empire russe, l’Empire ottoman profite de la situation pour entrer en guerre aux côtés de l’Allemagne. C’est ainsi qu’un nouveau front est créé à l’Est de la mer noire, et un autre dans le Sinaï face au protectorat britannique en Egypte. Pour affaiblir l’Empire ottoman, les britanniques vont soutenir une rébellion arabe, en leur promettant l’indépendance sur les terres libérées. Enfin, l’Italie déclare la guerre à l’Autriche-Hongrie avec l’espoir d’y gagner des territoires. 

Lire aussi : Comment s’est déroulée la colonisation israélienne ? 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *