9 choses que les femmes ne pouvaient pas faire en 1917…

Il y a 100 ans les femmes ne bénéficiaient pas des mêmes droits que les hommes… et c’est sur certains points, toujours le cas aujourd’hui ! Voici donc 9 choses que les femmes ne pouvaient pas faire en 1917… et 3 autres choses dont l’égalité n’est pas acquise en 2017.

Par exemple, depuis début novembre, les femmes travaillent « gratuitement » en France. La différence de salaires entre les sexes est une réalité, et plusieurs collectifs féministes n’ont pas manqué de le rappeler à travers les réseaux sociaux ou même dans la rue en appelant à manifester contre le fait que le salaire n’est toujours pas égal à tâches similaires.

Si ce n’est qu’un exemple parmi d’autres, et qu’il reste beaucoup à faire, voyons tout de même 9 points qui vont dans le bon sens.

 

En 1917, les femmes ne pouvaient pas:

1. Voter.

Aux Etats-Unis c’est en 1920 « seulement » que les femmes ont pu accéder à ce droit. Grâce à l’adoption du 19e amendement.

Auparavant, elles pouvaient tout de même occuper une charge publique. Susan Salter est devenue maire d’Argonia, au Kansas, en 1887. Les femmes ont été élues pour la première fois en 1894 à la Chambre des représentants du Colorado. La première femme membre du Congrès, Jeanette Rankin, ne fut élue qu’en 1917.

En France, entre 1919 et 1940, plusieurs propositions de lois pour que les femmes puissent voter ont été proposées par la chambre des députés, mais le Sénat a toujours rejeté… Il a fallu attendre 1944 pour que ce soit enfin accepté.

 

2. Avoir une carte de crédit à leur nom.

Ce n’est que lorsque la loi sur l’égalité des chances en matière de crédit a été adoptée en 1974 que les sociétés émettrices de cartes n’ont plus été autorisées à exercer une discrimination fondée sur le sexe contre les détenteurs potentiels de cartes.

 

3. Interrompre légalement une grossesse.

Ce droit est arrivé avec Roe V. Wade en 1973 aux Etats-Unis. La France a suivi, peu de temps après, en 1975 grâce aux efforts de Simone Veil, notamment. Ce droit à l’avortement a longtemps été puni par la loi française… jusqu’à la peine de mort comme Marie-Louise Giraud qui en a été victime.

 

4. Acheter la pilule.

Commercialisée pour la première fois en 1956, elle n’ a été approuvé par la FDA qu’en 1960 pour les Etats-Unis. En France, il a fallut attendre 1967 pour que ce soit enfin autorisée.

 

5. Accéder à la contraception d’urgence.

Aussi appelée pilule du lendemain, La FDA ne l’ a approuvé qu’en 1998 aux Etats-Unis.

femme

6. Assister à des cours à Harvard, Yale, Princeton, Brown, Dartmouth ou Columbia.

Les seules écoles de la « Ivy League » à admettre les femmes avant 1917 sont : Cornell, qui a admis une femme en 1870. Et UPenn, qui a ouvert ses portes aux étudiantes en 1876.

 

7. Faire une demande d’admission pour des études supérieures en tant que femme mariée.

En 1961, Harvard a demandé à Mme. Richman un supplément de justifications à la demande d’admission soumise par la jeune femme… car elle était mariée. Elle n’a pas répondu mais a quand même effectué sa carrière de critique culinaire. Et toc !

 

8. Devenir astronaute.

Il est vrai que l’humanité est arrivée dans l’espace seulement en 1961… et pourtant :  » Nous n’avons aucun programme existant concernant les femmes astronautes et nous n’envisageons aucun plan de ce genre « , aurait répondu la NASA à une lettre de demande de renseignements d’une femme en 1962. La NASA a forte heureusement changé de décision et a sélectionné ses premières candidates astronautes en 1979.

 

9. Devenir juge à la Cour suprême.

Il n’ y avait pas de loi interdisant aux femmes d’être exclues de la Cour Suprême des Etats-Unis…mais aucun président n’a nommé une femme juge jusqu’à ce que Ronald Reagan nomme Sandra Day O’Connor en 1981.

 

 

En 2017, certaines femmes ne peuvent toujours pas :

1. Voyager

L’Arabie Saoudite pourrait être sur la bonne voie avec la récente décision de laisser les femmes conduire, mais il reste encore beaucoup de travail. Parmi ces chantiers pour l’égalité homme/femmes, celui de leur liberté de voyager : Selon le rapport de Human Rights Watch, les femmes ne sont pas autorisées à voyager à l’étranger sans la permission des hommes, et elles ne sont souvent pas autorisées à quitter leur foyer seules…

femmes
La balance a tendance à tanguer sur sa droite, encore aujourd’hui…

2. Avoir un congé de maternité payé.

Aux Etats-Unis, un projet de loi devrait aboutir pour enfin réparer une anomalie grossière. Le tout premier congé maternité payé devrait voir le jour. Même si des exceptions dans certains Etats comme la Californie, New York., le New Jersey ou Rhode Island. Le pays de Big Sam est le seul du monde qui n’offre pas de congé maternité payé officiellement.. avec la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

 

3. Etre au sommet en politique ou dans les entreprises.

Difficile pour les femmes d’être au sommet. On estime que seulement 20%  d’entre elles détiennent un siège au Sénat américain. Ou encore, 17,9 sièges à la Chambre des représentants des États-Unis et 23,1% des sièges électifs au niveau de l’État. Outre la politique, il est à noter que seulement 4% des PDG des entreprises du Fortune 500 sont des femmes… Et ce n’est évidemment pas qu’une question de compétence. Les femmes sont en effet plus diplômées que les hommes.

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *